Un forgeron des temps modernes et ses outils vieux comme le monde inventent un rituel d'aujourd'hui.

 

 » Quand nous avons commencé la création de Chimæra avec Julia Christ, j’avais envie d’expérimenter ce jeu d’enfant comme un nouvel agrès : ce n’était plus un cerceau en bois avec un bâton très court, mais un cerceau en métal, donc dur et lourd, et un bâton long avec une fourche en métal au bout. Durant la création de Chimæra il est devenu un agrès central mais qui a juste commencé sa route.

J’aime la simplicité de cet agrès qui offre une matière de manipulation très intéressante : je travaille avec un bâton et un cerceau, aussi simples que les lettres I et O.

Si on transforme ce symbole en chiffre on obtient 1 et 0, le système binaire. Dans ce codage chaque nombre est représenté de façon unique par une suite ordonnée de chiffres, comme un enchaînement unique, une chorégraphie ordonnée de ces deux éléments. Je pourrais être un forgeron des temps modernes qui travaille le langage de ces deux symboles.

Quand je pense à la forme de ces deux éléments je ne peux pas m’empêcher de penser au sexe féminin, au sexe masculin et à la création, la mise au monde d’une matière vivante ; une inspiration, une intuition, un prototype, un rêve de quelque chose de meilleur ou quelque chose de parfait.

Je suis aujourd’hui bien loin du jeu d’enfant que représente cet agrès, et je me vois plutôt comme un dompteur ou un forgeron. Le cerceau est mon fauve, ma matière que je travaille en douceur et en force. Tout d’abord il y avait la manipulation du cerceau au sol avec le bout du bâton mais ensuite est venu le contact au corps. Le cerceau toujours au sol, je le tournais avec et autour de mes jambes et l’envoyais tourner autour de moi comme un dompteur le ferait avec un chien. Puis il y a eu la manipulation en silence où le cerceau s’envole dans les airs avec l’aide du bâton et de mes bras sans jamais le tenir avec ma main. Puis la matière plus brutale, la manipulation du cerceau au sol et en l’air avec la fourche du bâton. Métal contre métal. Cette manipulation crée un son terrible, et pourtant je me sens la délicatesse et la finesse d’un souffleur de verre, et en même temps brutal comme un forgeron.  »

 

Jani Nuutinen

 

 

Images de répétition – août 2020



Représentations - I O

19-25 Oct 20

Boulazac (24)
Résidence à l'Agora - PNC

13 Nov 20

Nexon (87)
Le Sirque - PNC / Dans le cadre de La Nuit du Cirque - PREMIÈRE